vendredi 25 janvier 2013

Windows 8 : Quelques repères pour réussir sa migration – Part 2

Abstract574

 

Windows 8, pour quoi faire ?

La réussite de votre projets tient en cette seul question et se poserait dans les même termes si vous aviez décidé d’introduire des tablettes Apple ou Android : Un OS tactile, pour quoi faire ?

La réponse est à inventer pour chaque entreprise, il est même probable que vous ne trouviez aucun corps de métier qui puisse tirer véritablement partie de cet outil. Si c’est le cas, passer à autre chose et reposez vous la question dans 1 an.

Voici quelques pistes qui vous permettrons de ne pas partir tous azimuts dans la recherche de cette réponse, et de garder une vision claire de ce qui est possible :

1 – ”One size does not feat all” : l’idée que tout les utilisateurs ont les même besoin en matière de poste de travail est un concept du passé, pour certain ce sera le bon vieux laptop, pour d’autre du VDI, pour d’autres encore un PC tactile. Mais n’envisagez pas Windows 8 comme le produit qui va remplacer Windows 7 sur tout votre parc. La plupart de vos métiers n’y trouveraient aucun intérêt, le changement d’interface serait vécu comme une régression et produirait une insatisfaction massive.

2 – Comme je l’ai dit précédemment Windows 8 a plus de potentiel que Windows 7 car c’est un OS à “business case”, ce qui n’était pas vraiment le cas de son prédécesseur.

Pour la petite histoire, je rappelles que la terre entière migre actuellement sur Windows 7 car XP arrive en fin de support, mais fondamentalement, il ‘est rien que vos utilisateurs ne sache faire sous Seven qu’ils ne faisaient déjà sous XP. Windows 8 apporte Metro, et avec lui une nouvelle façon de travailler qui n’existait pas sur l’itération précédente.

Si vous cherchez des exemples de business case regardez cette vidéo de TechEd à partir de 58 minutes, ou celle-ci à partir de 14 minutes 20 Microsoft y décrit quelques exemples d’early adopter qui ont tiré partie de Metro pour améliorer leur façon de travailler.

Vous pouvez également consulter le site d’intuilab qui propose des solutions tactiles clé en main pour le retail et qui est une bonne source d’inspiration pour envisager ce qui est possible. 

3 – Evitez à tout prix de tomber dans l’écueil qui consiste à penser que Windows 8 va rendre vos applications traditionnelles instantanément tactiles. Et j’insiste particulièrement sur ce fait qui reste incompris par beaucoup de personnes.

Vous et vos décideurs devez absolument voir de vos yeux comment se comportent desktop et applications traditionnelles lorsqu’ils sont tactiles. Vous lèverez ainsi plus rapidement toutes ambigüités.Le but de cette manœuvre étant de montrer que l’expérience utilisateur est une calamitée dans ces conditions !

Plus vite, tout le monde aura compris que l’intérêt du tactile n’est ni dans le desktop ni dans les applications traditionnelles (bien au contraire, la perte de productivité est évidente), plus seine sera la base de discussion autour du véritable apport de Windows 8 pour l’entreprise.

Dans la partie suivante, j’évoquerai le très controversé METRO….